De la typicité

La bière La tourmente
Un produit naturel de montagne

Juste de l’eau et des céréales + le savoir-faire et petits ajouts du brasseur.

L’eau

Elle provient naturellement des montagnes, et des sources qui entourent la ville de Briançon.

L’orge tout puissant

orge des hautes alpesLa bière quel que soit son type reste à la base composée à 80 % de malt d’orge en ce qui concerne les ingrédients solides. Vous comprendrez donc pourquoi nous apportons un soin particulier au choix de cette céréale.

La majorité de l’orge que nous utilisons est cultivé ici dans les Hautes-Alpes par le Gaec de l’Espérance à Piégut sur des terres de montagne naturellement fertiles et baignées de notre généreux soleil des Alpes du Sud.

Ne dit-on pas que la bière est le fruit des amours de la Terre et du Soleil !

malt belgeRécolté en août, Il est mis en dormance pendant 3 semaines, un repos indispensable avant le travail qui l’attend. Puis il fait un petit tour en Belgique à la Malterie du château pour y recevoir ses premières lettres de noblesse avant infusion : le maltage.
Il est trempé pour déclencher la germination afin de libérer les enzymes, puis séché pour stopper la pousse et grillé en vue de libérer les arômes.

Un malt plus ou moins bronzé ?

A ce stade et selon l’intensité de la chauffe, on obtient du malt écru-blond, caramel à brun foncé qui donnera à la bière : une robe blonde, ambrée, brune jusqu’à noire pour une bonne stout !

Et la bière blanche me direz-vous ?

Le malt n’a rien à voir avec son appellation, c’est l’ajout de froment (malt du blé de couleur blanche) qui lui donne cet aspect et ce goût caractéristique.

Le savoir-faire du brasseur
Et ses petits ajouts

La levure et le houblon proviennent de fournisseurs français réputés.

Le génépi et le serpolet sont cultivés à Névache à quelques kilomètres de Briançon chez un petit producteur de la magnifique vallée de la Clarée : Laurent Darmas de la Ferme du Clot.